La vie au Cambodge

Ca fait environ 1 mois que j’habite au Cambodge, il est donc temps de faire un petit point sur la vie ici.

Alors pour commencer: la nourriture, c’était ma plus grande peur, et j’ai bien eu raison parce que j’ai été malade 5 jours. Ca mis de côté, la nourriture est très bonne ici honnêtement et assez variée, il y a des grillades, des nouilles, des soupes, des plats mijotés, c’est vraiment sympa. Et surtout, comme je suis à Phnom Penh (et c’est le cas dans la plupart des grandes villes, même s’il y a que 3-5 grandes villes), il y a beaucoup de restaurants étrangers, que ce soit indiens, thaï, chinois ou français, italiens, américains, etc. Le problème en fait ne vient pas de la nourriture en soit, mais de l’hygiène, c’est pour ça que l’on peut tomber malade. Lorsque l’on commande un plat, il y a de fortes chances pour qu’il soit préparé avec les mains, et les différents matériels utilisés, que ce soit poêles et casseroles ou vaisselle, ne sont pas particulièrement propres non plus. Même l’eau, qui est déminéralisée, n’est pas particulièrement bonne.

Autre chose assez importante ici, la pauvreté. Le Cambodge est un pays très pauvre, les khmers squat souvent dans les immeubles, il y a des bâtiments en construction mais abandonnés dans lesquels certain khmers habitent. Ils ont peu de moyen, peu de vêtements, etc. Néanmoins, grâce au tourisme et à l’aide internationale (que ce soit OGN ou volontariat), le pays se développe doucement et commence à s’en sortir, du moins en ville. Le problème, qui vient aussi de la pauvreté, c’est les déchets, c’est une catastrophe à quel point Phnom Penh est pollué, entre les déchets dans la rue, les sacs plastiques qui volent partout, les scooters et voitures partout, et j’en passe. Quand je parle de pollution je ne parle pas que des déchets, je parle aussi de la pollution sonore, qui est assez impressionnante, entre les véhicules, les travaux, les chiens et les cris, ça fait un bel orchestre.

Enfin, passé tout ça, les khmers sont un peuple très souriant, très gentil, très aidant, c’est vraiment agréable. Les khmers ont aussi un potentiel impressionnant, il y a beaucoup de choses à inventer et mettre en place, ils ont plein d’idées novatrices, plein de projet, c’est génial. Autre chose vraiment bien, le Cambodge n’est pas particulièrement envahi d’OGN, si l’on met à part l’éducation, on ne voit pas d’OGN distribuer sans raison de la nourriture et du coup rendre le peuple dépendant à cette aide. Le pays se débrouille principalement par lui même et apprend de lui même, ce qui est bien mieux en terme de développement et de croissance à long-terme.

Le Cambodge c’est aussi des très beaux paysages, un climat agréable (pour l’instant, je vais moins rigoler de avril à juin), une vie peu chère avec la possibilité de manger dans la rue, partout, et de découvrir tellement de choses. J’aime beaucoup ce pays, et je le conseille vraiment pour des voyageurs à la recherche d’aventure avec un petit budget mais qui veulent vraiment être dépaysés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s