Archives pour la catégorie France

Reprendre ses repères

Ca fait maintenant un peu plus de 10 jours qu’on l’on est installées dans notre appartement, on a même commencé à faire un peu de déco. C’est finalement assez étrange de retourner ici, quelques choses ont choses, pas tant que ça, mais le fait que les personnes avec qui on était il y a 2 ans ne soient plus là, ça fait très bizarre. Rajoutez à ça le fait que les lieux dans lesquels on allait ont changé et évolué aussi, c’est un peu destabilisant.

Je trouve ça très bien que Riga ai changé, ça me fait très plaisir. La ville s’est développée, il y a de plus en plus de petits cafés et de petites boutiques, il y a aussi plus de monde dans la rue et quand on sort le soir. On découvre de nouveaux endroits très mignons et on redécouvre ceux dans lesquels on avait l’habitude d’aller. Il y a aussi un peu plus d’art qu’avant, les jeunes s’affirment un peu plus et on leur laisse amener leurs nouveautés et leurs idées, je le ressens comme ça.

Riga a beaucoup de potentiel, et pour l’instant la ville évolue très bien.

Publicités

Le dur retour à la réalité

En rentrant du Cambodge, c’était loin d’être la première fois que je me retrouvais dépaysée comme ça en rentrant en France, à la différence que cette fois j’ai mis beaucoup plus de temps à me réadapter. D’habitude je mets quelques jours à m’habituer à ce changement d’environnement, plus ou moins de buildings, des Français partout, etc. Sauf que cette fois mon problème n’a pas été de type « décor », mais plutôt du type conscience. J’ai eu très longtemps l’impression que personne ne comprenait ce qu’il se passait en Asie du Sud Est et que les gens n’en avaient en plus de ça rien à faire. Je voyais des gens se promener dans la rue et faire comme si tout allait bien alors qu’à 10h de vol d’ici, et 3-4 pour l’Afrique il y a des gens qui meurent de faim, avec es gouvernements bancales, des gens qui ont besoin qu’on les aide, et nous on est bien tranquillement dans nos pays occidentalisés et on s’en fiche. Au tout début je m’en suis beaucoup voulu, et après pendant longtemps j’en ai voulu aux autres de ne pas comprendre et de ne pas réaliser, et je leur en veux toujours un peu d’ailleurs. Revenir d’un pays pauvre et profondément différent comme le Cambodge, c’est très compliqué. Je pense que le Cambodge à la différence de la Lettonie et des États-Unis avec quelque chose de très particulier que je n’oublierais jamais.

Le retour Cambodge – France

Lundi matin c’était le grand jour du retour, j’ai bouclé définitivement mes valises et j’ai retrouve mon tuktuk à 15h pour qu’il m’emmène à l’aéroport. J’avais donc un gros gros sac, sur lequel j’avais accroché mon backpack, j’avais ma petite valise cabine et un sac à dos qui aurait du servir seulement pour mon ordinateur mais qui était bien plus plein que ça. Après 40 minutes de tuktuk, voir plus, j’arrive à l’aéroport, et après avoir fait un peu la queue je vais enregistré ma valise. Je pose donc ma valise sur le tapis et sans regarder combien elle pèse je discute avec l’hôtesse pour lui expliquer que je voudrais qu’elle accroche bien la bretelle de mon backpack avec la hanse de ma valise pour être sûre de pas en perdre un en route. Et en me rendant mon passeport elle me dis quand même: « bon cette fois ok pour 32 kg mais la prochaine fois non », je n’avais même pas remarqué que ma valise faisait 32kg.. En fait j’ai un petit pèse bagage et je l’avais pesée mais je pensais qu’elle faisait seulement 31 kg, donc je me disais que ça irait, et bien finalement ça allait mais elle en faisait 32. J’ai ensuite passé la douane et je suis sortie du Cambodge, pour probablement la dernière fois avant longtemps, et après avoir traversé le duty free je me suis installée dans la salle d’attente. Après 20 minutes j’ai commencé à avoir un peu « froid » parce que j’étais quand même en short, ce qui est assez rare mais il faisait trop chaud, et donc je suis allé mettre mon jogging, pour être plus confortable dans l’avion.

L’avion est arrivé avec un peu de retard et donc on a décollé avec un peu de retard mais pas gênant, comme la plupart du temps, l’avion n’avait pas décollé que je dormais déjà. Alors mon avion devait faire Phnom Penh – Hanoi, avec un stop à Vientiane, comme ça avait été le cas quand j’étais venue au Cambodge et que j’avais fais Doha – Phnom Penh avec un stop à Hô Chi Minh. Sauf que cette fois ils nous ont fait sortir de l’avion, avec toutes nos affaires, pour re rentrer, ce qui est légèrement relou, surtout que je dormais, et que je ne vois pas l’intérêt. On a ensuite redécoller, et on est parti direction Hanoi, où on est arrivé vers 21h30. J’ai passé toute cette deuxième partie de vol à regarder Viking, pour pouvoir mieux dormir dans le vol d’après. Par chance je suis arrivée dans le même terminal que pour mon autre avion, donc je me suis installée à un restaurant de nouilles et j’ai profité pour la dernière fois de bonnes nouilles vietnamiennes.

Mon deuxième vol décollait à 00h, l’embarquement a du commencer vers 23h20, et là grosse panique, ils pesaient la valises, sauf que déjà j’avais 2 valises et surtout elles faisaient bien plus que le poids maximum puisque ma valise cabine à elle toute seule devait faire 12kg au moins. Finalement ils n’ont pesé les bagages que des premières personnes qui embarquaient, et comme après voir tenté de faire la queue je me suis rassise, ils ne m’ont pas contrôlée. Je suis donc rentrée dans l’avion, je me suis assise et je me suis endormie, avant que je m’endorme j’ai quand même eu le temps de récupérer le menu des repas qu’ils distribuaient à tous les passagers, c’est plutôt pratique parce que ça permet de savoir ce qu’il va exactement y avoir dans nos plateaux et surtout je pense que ça leur fait gagner du temps. Pour changer ils m’ont réveillée pour manger, mais comme j’avais déjà dîné j’ai juste pris un morceau de pain, et je me suis rendormie. Au bout de 2h, j’ai été réveillée par la vietnamienne qui était à côté de moi qui ne faisait que bouger et me mettre des coups au passage, et partir de ce moment là je n’ai jamais bien redormi. Tous les vols que j’ai pris ont eu beaucoup de turbulences, ça ne me gène pas mais je sais que certains auraient eu peur. On est arrivé à Paris vers 7h30 au lieu de 7h.

Une fois arrivée à CDG, on a du prendre un bus pour rejoindre l’aéroport, je pense que vietnam airlines n’a pas de terminal à CDG tout simplement. Et ensuite après avoir un peu marché, mais pas tant que ça au final, j’ai attendu ma valise. Et alors je l’ai attendue longtemps, je pense qu’elle a mis au moins 20 minutes à arriver. Quand j’ai enfin pu la récupérer, mauvaise nouvelle: une hanse de mon sac avait été déchirée, ou découpée, et mon backpack a des clips déchirés par endroit. Je ne sais pas si on a essayé de me piquer mon backpack ou pas, mais on aurait dis que quelqu’un avait essayé. Du coup, je suis passée au bureau des bagages pour voir si éventuellement ils pouvaient faire qqchose, on ne sait jamais, mais comme je m’y attendais ils n’ont rien pu faire. Je suis ensuite partie en direction du RER, pour aller à Courbevoie. Après avoir bien marché et pris au moins 3 escalators j’ai finis par arriver à la gare, où j’ai pris mon ticket en faisant la grimace (10€ le ticket de RER jusqu’à Paris centre), et je suis montée dans le RER. Et là à commencer un très long trajet! Je devais en fait prendre le RER B jusqu’aux Halles, puis le RER A jusqu’à la défense, puis le Tram 2. Donc sur mon premier RER j’ai été coincée pendant 20 minutes à 1 arrêts des halles, ensuite il a fallu que une fois que j’avais trouvé comment accéder aux quai du deuxième RER, je trouve un escalators, ce qui fut rapide mais bon quand même. Et ensuite une fois à la Défense j’ai bien tourné en rond puisque j’ai directement demandé à l’accueil s’ils savaient où était l’ascenseur pour accéder au tram puisque je sais que c’est compliqué et ils m’ont indiqué le mauvais chemin, donc j’ai bien tourné en rond pour en fait découvrir que l’ascenseur était super simple à trouver. Et une fois dans le tram ça a été plus simple puisque après ma tante est venu m’aider à transporter mes valises du tram à chez elle, ce qui fait quand même 5-10 minutes à pied.

Pour résumer je pense que j’ai atterris à 7h20, je suis sortie de l’avion à 7h40, j’ai récupéré ma valise à 8h40, je suis parti de CDG en RER vers 9h, j’étais dans mon deuxième RER vers 10h10, et dans le tram à 10h35, donc je suis arrivée chez ma tante vers 11h. Le bon côté des choses c’est que je ne me suis même pas énervée.

Séjour parisien [6 au 10.06.2015]

Du fait que je n’étais pas allé à la capitale depuis longtemps, j’ai donc passé quelque jours à Paris.

Le lundi, j’ai commencé par passer à l’île de la Cité pour voir Notre Dame, j’ai ensuite traversé la Seine pour passé au Centre Pompidou, mais comme il était encore fermé je suis allée voir le Palais Royal, le Louvre et le Jardin des Tuileries. Puis je suis allée à Pompidou pour voir notamment l’exposition « Une histoire, art, architecture et design, des années 80 à aujourd’hui », l’exposition sur Le Corbusier (qui était bondée et donc insupportable), l’exposition sur le jeu et l’exposition permanente. Le lendemain, je suis allé à Montmartre puis je suis revenue vers le centre touristique.

Les bords de Seine à Boulogne

thumb_IMG_7075_1024thumb_IMG_7074_1024Jour 1: L’île de la Cité, Centre Pompidou, Palais Royal, le Louvre, Jardin des Tuileries

thumb_IMG_7079_1024

Notre Dame de Paris

thumb_IMG_7092_1024

Palais de Justice de Paris

thumb_IMG_7093_1024

Pont-Neuf

En route pour aller à Pompidou

thumb_IMG_7106_1024

Tour Saint-Jacques

thumb_IMG_7110_1024

thumb_IMG_7219_1024

Fontaine Stravinski

Promenade jusqu’au Jardin des Tuileries

thumb_IMG_7126_1024

Colonnes de Buren

thumb_IMG_7130_1024

Jardin du Palais Royal

thumb_IMG_7140_1024

Palais du Louvre

thumb_IMG_7144_1024

Pyramides du Louvre

thumb_IMG_7148_1024

Pyramides du Louvre

thumb_IMG_7161_1024

Jardin des Tuileries

thumb_IMG_7184_1024

Paroisse Saint-Eustache

Et quelques photos des expositions que j’ai vu au Centre Pompidou

thumb_IMG_7204_1024

Photo de Le Corbusier qui conclut l’exposition éponyme

Jour 2: Montmartre, Petit et Grand Palais, Tour Eiffel, Trocadéro, Palais de Tokyothumb_IMG_7229_1024

thumb_IMG_7239_1024

Sacré-Coeur

thumb_IMG_7283_1024

Pont Alexandre III

thumb_IMG_7289_1024

La Seine depuis le Pont Alexandre III

:Users:juliettelebiez:Pictures:Bibliothèque Photos.photoslibrary:Thumbnails:2015:06:11:20150611-065104:9Uobb%AbS5eV651Xdvk7AA:thumb_IMG_7328_1024.jpg

L’oeuvre de Mr Eiffel

Et puis vint le jour du retour à Bordeaux

thumb_IMG_7222_1024thumb_IMG_7372_1024

Le retour en France [06.12.15]

Le samedi 6, à 6h05 du matin, mon avion décollait de Riga, pour atterrir environ 3h après à Paris.

Mon dernier examen étant vendredi matin, mon repas/soirée d’au revoir vendredi, et mon vol samedi très tôt, je n’ai pas dormi de la nuit, on ne peut pas tout faire. C’est donc en arrivant épuisée à la gare que j’ai découvert que ma valise faisait 28 kg, au lieu des 32 kg réglementaire. J’ai donc du sortir tous mes pulls (oui oui, vraiment tous) et je les ai mis sur mes épaules. Par chance, je connaissais quelqu’un qui prenait le même vol que moi, et qui en a aussi pris quelques un. Je me suis endormie avant même que l’avion décolle, évidemment. Arrivée à Beauvais, mon oncle est venu me chercher à la Porte Maillot, et nous avons pris en arrivant un petit déjeuner de folie.

Petite photo pendant mon vol Paris Riga

Petite photo pendant mon vol Paris Riga

Comme j’atterrissais à Beauvais, j’ai du coup décidé de rester quelques jours à Paris, pour (re)visiter la ville et voir ma famille que je ne verrais peut-être pas avant Noël voir encore plus tard. J’ai donc logé chez mon oncle à Boulogne, et j’ai pu profiter du fromage que ma tante avait acheté en préparant ma venue, et de la vue sympathique sur la Seine.