Archives du mot-clé Voyage

Copenhaguen

Ce week-end, j’ai décidé de partir à Copenhague! J’y étais déjà allée quand j’étais en 3ème, en échange scolaire, mais je voulais y retourner.

J’ai atterri vendredi en fin d’après-midi à Copenhague et j’ai pris le tram/métro jusqu’au centre-ville pour aller à l’auberge. Mon auberge était située dans l’hyper centre de Copenhague, pour éviter d’avoir plein de frais de transport. Arrivée à l’auberge, j’ai déposé mes affaires et puis avec d’autres personnes de ma chambre on est allé se promener dans Copenhague, puis on a cherché où manger. Il faisait déjà nuit, du coup ça a été assez difficile de vraiment se faire une idée pour le moment de la ville, par contre en regardant le prix des restaurants on a pu se faire une idée des prix : absolument extrêmement chers voilà. Après avoir beaucoup savouré nos hamburgers on est rentré à l’auberge, puis on a passé la soirée au bar de l’auberge à discuter, plutôt sympa. On ne s’est pas couché trop tard, car le lendemain on voulait faire le free walking tour qui partait à 10h45 de l’auberge.

Samedi, je me suis réveillée vers 9h30, du coup j’ai décidé de partir me promener un peu avant le walking tour, pour commencer à « m’imprégner » de la ville, et aussi m’acheter un truc pour le petit dèj. Vers 10h40 j’étais de retour à l’hôtel, prête pour partir à 10h45. Le tour a quand même duré 2h30, mais on a appris plein de choses sur Copenhague, et notamment que globalement la ville a « burn down » au moins 5 ou 6 fois, du coup petit à petit tout a été construit pour permettre un meilleur accès aux camions de pompiers et éviter le plus possible les feux. De manière plus générale, la ville est née autour de l’an 1000, et a vu passer pas mal de roi et de reines, une révolution, les nazis, pour devenir aujourd’hui la Copenhague que l’on connaît. Copenhague s’est beaucoup développé grâce au commerce maritime, et aussi grâce à la bière (Carlsberg est une bière danoise!).

La révolution de Copenhague, qui il me semble a eu lieu sous Frédéric VII, est assez rigolote (de ce que le guide en a raconté). Il paraîtrait qu’influencés par le mouvement des lumières, les révolutionnaires aient décidé de se rejoindre au pub pour décider de mener une révolution, et passant la nuit au pub pour s’organiser, ce sont réveillés le lendemain avec une jolie gueule de bois. Lorsqu’ils sont entrés dans le Palais Royal pour renverser le roi, celui-ci, ayant eu vent de ce qu’il se passait, avait de lui même renvoyé tous ces « ministres » et écrit une constitution pendant la nuit. Je ne sais pas si l’histoire est romancée ou pas, probablement, mais en tout cas elle a le mérite d’être assez amusante.

La famille royale danoise, qui vit dans le centre historique de la ville, essaye le plus possible d’avoir une vie normale. Les enfants vont à l’école publique, les membres de la famille royale font du vélo dans ville, etc. Les danois respectent beaucoup leur vie privée, il n’y a pas de paparazzi pour vélos des photos, et même les danois eux-mêmes font attention.

Quand la visite a été finie, on s’est promené dans la ville et on en a profité pour manger avant notre deuxième tour.

Vers 15h on s’est donc tous retrouvée pour le 2ème walking tour qui cette fois allait sur l’île Christianshavn et en Christiania. Cette île a été développée par le Roi Christian, et c’est aussi là que se situe the free town of Christiana qui est plus ou moins un état indépendant qui regroupe une communauté un peu hippie libertaire qui était historiquement constituée de squatteurs et où il est aujourd’hui plus ou moins légal d’acheter et de fumer du cannabis (grande attraction touristique). Ça ressemble en fait à une sorte de squat géant autonome, mais le concept est assez intéressant. À côté de ça, l’île Christianshavn est un quartier plutôt hype dans lequel se trouve principalement des immeubles à l’architecture très moderne dans le style scandinave, et un énorme hall où l’on se regroupe plein de foodtruck, plutôt sympa. À la fin de notre visite, on était absolument gelé, du coup on a décidé de rentrer à l’auberge. Et on a profité pour dîner là-bas. Et puis pour y passer la soirée aussi, mais cette fois on s’est vraiment couché assez tôt parce que l’on était plutôt fatigués d’avoir passé la journée dehors dans le froid à marcher.

Dimanche, on s’est levé pas trop tard et on a pris le petit dèj à l’auberge, puis on est parti pour une grande promenade dans la ville. On a visité la partie est et nord de la ville, dont le Jardin botanique, au moment d’une averse, timing parfait, puis en passant par le château on est allé voir… la petite sirène!! Que je n’avais pas vu la dernière fois que j’étais venue à Copenhague puisqu’elle avait été déplacée au pavillon danois pour l’exposition universelle de Shanghaï. Et bien, bah, comment dire, c’est une belle sirène toute petite n’est-ce pas. On remerciera Anderson pour son très jolie compte, dont l’histoire est bien moins belle que celle de Walt Disney puisque la petite sirène ne trouve jamais l’amour, et on remerciera le fils de Mr Carlsberg d’avoir offert cette statue à la ville de Copenhague, mais bon voilà hein. Ensuite, un peu déçus, mais pas découragés, on a décidé d’aller voir ce fameux food court, et on s’est posé là bas un petit peu, puis on est retourné dans le « port » pour prendre le bateau et faire un petit tour sur les canaux. Les canaux de Copenhague ne valent pas ceux d’Amsterdam, mais sont quand même sympas. Ensuite, comme on était absolument gelé on a décidé d’aller se réchauffer dans un café, puis on a fait une très grosse promenade pour rentrer à l’auberge. Le soir, on a passé la soirée tous ensemble vu que c’était notre dernière soirée et que vraiment on s’était super bien entendus.

Lundi matin on a eu un peu de mal à se lever, mais on a quand même réussi à aller visiter le City Hall, l’équivalent de la mairie, avant que j’aille prend mon avion direction retour à Riga.

Ce voyage à Copenhague a été vraiment sympa, j’ai beaucoup aimé y retourner, même si quand même les prix sont beaucoup trop élevés. Autre avantage non négligeable, les danois sont un peu comme les Néerlandais et manger vegan au Danemark c’est plutôt facile, et ça j’aime beaucoup.

Publicités

Journey en Europe (part. 3)

Une fois enfin arrivée à l’auberge, je suis allé déposer mes affaires dans ma chambre, et j’ai commencé une très longue discussion avec un mexicain et le néerlandais qui était en charge de l’accueil de l’auberge, en buvant mon thé. Ce que je préfère dans le fait de loger en auberge, c’est que l’on rencontre beaucoup de personnes, qui viennent d’absolument partout, avec qui on peut échanger sur plein de sujets. Donc ce mexicain, qui était honnêtement un peu bizarre, était végétarien et depuis peu pratiquait le yoga; et ce néerlandais était bouddhiste et happiness coach, et en plus de ça il était en train d’écrire un livre sur l’impact qu’a le marketing sur nos vies (avec l’idée de l’énorme nombre de pubs que l’on voit par jour par exemple). La discussion à beaucoup tourner autour du concept d’identité, en disant que personne n’est seulement défini par l’endroit d’où il vient, et je leur expliquais ce qu’être français était pour moi. L’idée amenée par le néerlandais était que  le fait de se définit, notamment par son identité, pose des limites à la personne que l’on ait. On a ensuite discuté de la conscience des molécules, et donc de l’univers, et comment ces consciences peuvent impacter nos vies. Voilà un tout petit aperçu de ce dont on a discuté et argumenté pendant au moins 3-4h.

Le lendemain, je me suis levée, j’ai pris toutes mes affaires et je suis partie en direction du marché des fleurs, que je pensais n’avoir pas visité, mais en fait si, et j’ai en fait passé toute la journée à me promener dans la ville à pied. J’ai aussi malheureusement et sans le vouloir traversé le quartier rouge. Même si je pense que la situation de prostitué est probablement meilleure quand elle est régulée, le fait d’avoir accès aussi facilement à ce genre de chose me dérange, et le fait d’exposer des femmes presque nues dans des vitrines aux yeux de tous me dérange encore plus et surtout m’énerve. Les touristes pour la plupart trouvent ça amusant, je trouve extrêmement irrespectueux envers l’image de la femme, et pour ces femmes qui sont dans ses vitrines en pleine rue.

Je suis ensuite allé à la station de bus, qui est un petit peu à l’extérieur d’Amsterdam pour aller à Groningen. Mais enfin Juliette, pour tu es allé à Groningen? Et bien tout simplement parce que choisir d’aller à Amsterdam le week-end du 11 Novembre ce n’est pas la meilleure idée du monde, surtout quand on refuse de s’organiser. Du coup toutes les auberges étaient pleines, et la nuit en auberge était à 100€ (en dortoir, oui oui), et pour les hôtels et bien il n’y avait plus rien. Du coup j’ai fui direction Eindhoven où habite un copain de Bordeaux qui est aussi à KEDGE. Je suis arrivée assez tard et surtout plutôt épuisée, mais Ulysse est venu gentiment me chercher à la gare. On a passé une soirée plutôt calme avec d’autres gens de KEDGE que je ne connaissais pas à discuter. C’est intéressant de voir ce que les autres kedgeurs pensent de l’école et de leurs destinations, de comment ça se passe les cours, etc. Le lendemain j’ai visité la très mignonne ville d’Eindhoven, qui est absolument trop choupi, avec des maisons en briques, des grands parcs et des petites boutiques trop mignonnes. Le soir on a voulu sortir, mais comme j’étais absolument épuisée finalement on a regardé Le monde de Dory, qui est absolument génial et que je conseille à tous, les petits comme les grands. Je pense que mon dimanche a été le jour le moins constructif de tout mon voyage puisque je ne suis même pas sortie de la maison, il pleuvait à torrents et il faisait plutôt froid, du coup on a passé la journée à la maison.

Lundi j’ai pris un train direction Amsterdam, pour aller prendre mon avion.  J’ai aussi mangé une dernière fois avec Paul, que je ne reverrais pas sûrement avant très longtemps. Je me suis promené pendant 2-3 heures dans la ville à la recherche de vêtements chouettes dans les friperies, mais je n’ai rien trouvé. Et puis finalement j’ai pris le train en direction de Schipol, l’aéroport, pour prendre mon avion pour Prague. On a décollé vers 18h, et je me suis endormie avant le décollage, comme d’habitude!

Vietnam paradise (part. 1)

La semaine dernière, j’ai eu une semaine de vacances, car pour l’anniversaire du roi au Cambodge, on a plusieurs jours de vacances (non ce n’est pas une blague) et j’ai du coup décidé de partir une semaine. J’ai mis énormément de temps pour me décider où partir, je voulais au début partir au Népal, mais avec les trajets du coup je n’y aurais passé que 7 jours ce qui n’est pas assez et surtout allé au Népal toute seule quand on est femme ça craint un peu. Donc après avoir hésité avec le Laos, j’ai finalement décidé un peu au dernier moment (pour changer) de partir au Vietnam.

Je suis donc partie en bus samedi matin vers 6h de Phnom Penh, pour arriver vers 12h30 à Hô Chi Minh. J’ai directement filé à Ban Thanh market pour m’acheter une casquette en prévention. Je suis ensuite allé visiter le Vietnamese History Museum que je n’avais pas visité la dernière fois que j’étais venue à Hô Chi Minh. Bon clairement le musée n’est pas top top, mais par contre le lieu en soi est vraiment sympa, c’est une grosse maison type Art Nouveau (jaune) avec des jardins, avec de grands escaliers et de grandes pièces un peu à la romaine. J’ai ensuite pris le bus public aller à l’aéroport. Je ne sais pas trop où il fallait prendre le bus, du coup j’ai demandé à des viets à u arrêt de bus qui m’ont fait bien rigolé, mon arrêt de bus était en face du leur, et du coup dès qu’un bus passait il me faisait des signes pour le prendre ou pas. Arrivée à l’aéroport, j’ai voulu prendre une douche, mais c’était impossible, il fallait que je prenne un pass pour le lounge, j’ai été un peu surprise, mais bon. J’ai donc décidé de m’acheter un petit quelque chose à grignoter en attendant mon avion qui décollait vers 20h. J’ai ensuite passé la sécurité et j’ai pris mon petit vol Vietnam Airlines en direction de Hanoi. J’ai un vol absolument trop chouette, j’étais dans un grand BEOING (désolée, ce n’était pas mon choix..) avec télé, siège top confort, etc., il y a au moins 30 vols par jours qui font Hô Chi Minh – Hanoi, et vraisemblablement j’ai pris le bon avec un super avion. Je suis arrivée vers 22h à Hanoi, j’ai repris le bus public pour rejoindre le centre-ville et après une petite marche de 10 minutes je suis arrivée à mon hôtel, épuisée, et très sale après une après-midi à visiter et une journée de voyage. Heureusement, arrivée à l’hôtel j’ai eu le bonheur d’apprendre que j’avais été surclassée, j’aurais du avoir un lit dans un dorm et en fait j’ai eu une chambre privée avec un lit King Size, et le tout pour le même prix bien sûr, le top. J’ai donc pris une bonne douche, j’ai lavé mes vêtements du jour et je me suis couchée pour un grooooos dodo.

Dimanche matin, après avoir pris mon petit déjeuner inclus dans ma chambre, j’ai regardé pour louer un scooter à mon hôtel. En attendant qu’ils m’amènent le scooter, j’ai discuté avec une Vietnamienne, celle avec qui j’avais été en contact pour être sûre que je pouvais arriver tard à l’hôtel, et donc on a discuté pendant 10 minutes. Elle étudie en fait le marketing et travailler à l’hôtel lui permet de rencontrer des gens et de parler, elle était vraiment fun et très sympa. Quand mon scooter est arrivé, je suis partie directement au musée de la femme, en suivant le viet qui avait amené mon scooter, qui a eu la gentillesse de me montrer le chemin. J’ai donc visité tout le musée de la femme, qui est absolument génial, le musée est en fait composé de 3 parties principales: Les femmes dans la famille, Les femmes dans l’Histoire et Les modes féminines, avec aussi une exposition temporaire: la déesse mère, qui parlait d’une des figures de Buddha. J’ai trouvé le musée absolument génial, surtout que de mon point de vue à la différence de certains pays et de certaines cultures, les femmes ont une place extrêmement importante au Vietnam, notamment dans l’Histoire ou d’importantes figures politiques et révolutionnaires ont été des femmes. J’ai voulu acheter le livre du musée, mais il n’était pas à vendre, bien dommage.

J’ai ensuite essayé d’aller au musée d’histoire, mais ça a été assez compliqué, car en fait le musée est divisé en 2 parties: une partie de l’histoire avant 1930 et une partie après 1930, et chacune de ses parties sont dans des bâtiments différents, mais la deuxième partie sur la récente histoire du Vietnam est assez compliquée à trouver et c’est encore plus compliqué d’y accéder en scooter. Après avoir pas mal tourné en rond j’ai fini pas enfin trouver l’entrée. Le musée est plutôt intéressé, mais il manque un guide ou au moins plus d’information, car même si chaque salle à un thème il n’y pas assez d’explications j’ai trouvé, mais ça reste quand même très intéressant. Après ma visite je me suis fait la réflexion sur les énormes différences qu’avait la guerre sur le Vietnam et le Cambodge, même si les guerres et les révolutions n’étaient absolument les mêmes bien sûr, au Vietnam il y a eu énormément d’importance accordée à la richesse culturelle autant en termes de tradition vestimentaire que alimentaire, etc. alors que le Cambodge a vraiment tout perdu. Pendant la guerre du Vietnam contre les Américains, les Vietnamiens ont tout fait pour préserver leur richesse culturelle.

Après cette petite réflexion, je suis allée au Temple de la Littérature, qui n’est pas un temple  à proprement parler et dans lequel il n’y a pas particulièrement de livres. C’est en fait une pagode avec tout un chemin pour arriver avec des portes et des statues de tortues, un animal symbolique qui représente la longévité et la force. En fait, ce temple est surtout rempli d’étudiant qui viennent faire des photos après leur graduation, et il y a aussi des cérémonies qui ont lieu pour les remises de diplômes. Ensuite, je suis partie manger, parce qu’il commençait à se faire faim tout de même, je retournée vers mon hôtel, et j’ai pris une petite soupe viet trop bonne. Ensuite, je suis repartie en promenade autour de Hoan Kiem Lake, qui est un petit lac situé en plein milieu de la ville, et j’en ai profité pour visiter le temple qui se trouve au milieu du lac, très sympa! Je suis ensuite partie en direction de Ho Tay Lake qui est un lac beaucoup plus grand situé à l’ouest de la ville. En chemin je me suis arrêtée au Botanic Garden, qui n’était pas du tout un jardin Botanic, mais juste un grand parc, j’ai été déçue. Je suis ensuite partie visiter la pagode qui se trouve sur ce deuxième lac: Chua Tran Quoc qui est une pagode bouddhiste et pas un temple chinois comme ce que j’avais visité avant.

J’ai ensuite essayé de faire le plein, ce qui s’est avéré assez compliqué parce que la station essence était à un endroit improbable un peu caché, j’ai demandé mon chemin au moins 3-4 fois. En cherchant donc cette station essence, j’ai par contre tourné en rond dans un quartier super mignon, avec plein d’arbres et de verdure, et surtout silencieux, avec des petits cafés trop chouettes. Je suis ensuite repartie à mon hôtel, car je devais changer d’hôtel pour rejoindre des copains qui étaient aussi à Hanoi et avec qui je devais faire une partie de mon voyage. J’ai mis bien 20 minutes à trouver leur hôtel parce qu’entre le fait que 3 endroits avaient le même nom, que l’adresse que j’avais n’était pas la bonne et que la rue de l’hôtel n’était pas droite et faisait un angle droit, ce fut compliqué. Une fois enfin arrivée à l’hôtel, je me suis posée, j’ai un peu rangé mon sac, je me suis rendue compte que j’avais oublié mes chaussures de marche et que donc je n’avais que des tongs pour tout mon voyage, et après je suis repartie avec une copine pour prendre un café autour de la Cathédrale Saint-Joseph. On a trouvé un petit café super chouette, avec un rooftop qui donnait directement sur la cathédrale, le top. Après notre petit goûté, on a voulu aller voir les ruines du fort de Hanoi, et donc on a tenté de visiter la citadelle, mais il était trop tard (oui 16h45 c’est tard..) et du coup le garde ne voulait même pas que l’on rentre dans la cour (qui était en fait le parking) pour faire une photo, ce que j’ai fait quand même parce qu’il était absolument désagréable. Bien souvent les policiers et militaires, que ce soit au Cambodge, en Thaïlande ou au Vietnam, use de leur position pour être absolument désagréable et faire « les beaux », parce que c’est vraiment ça.

Puis on est rentré à l’hôtel, et on s’est reposés puis préparés pour aller au marché de nuit et manger. On s’est quand même bien reposés, surtout qu’après ma longue journée j’étais bien fatiguée. On est quand même partis au marché de nuit, qui était honnêtement plutôt nul, il y avait principalement des stands de vêtement qui n’étaient pas top du tout, quelques stands de souvenirs super chers. À la fin du marché il y avait des stands qui faisait à manger, je n’avais pas très faim donc j’ai juste pris des chips aux crevettes et ce qu’on prit mes copains n’était pas top top. Avant de rentrer à l’hôtel, on est allé dans « la rue des chaussures », qui est en fait la rue de toutes les boutiques de fausses chaussures, puisque j’avais besoin d’acheter des chaussures, mais tout était absolument moche et/ou de très mauvaise copie. Pour se consoler, on a pris un smoothie à la banane, et puis on est parti se coucher, car le lendemain on devait se lever tôt.

Lundi matin, on s’est levé vers 7h, car on devait prendre un bus à 8h20 pour partir.. à la Bai d’Halong!! On est parti vers 8h45 et on est arrivé au port seulement vers 12h30, durant le trajet dans le bus le guide nous a un peu raconté l’histoire de la Bai d’Halong puis nous avons tous dormi. Une fois arrivés au port, il a fallu attendre que le guide enregistre nos noms puis nous avons pris un tout petit bateau pour rejoindre notre plus gros bateau. On est parti du port vers 13h, et après que le guide nous ai expliqué les consignes de sécurité, etc., nous avons pu enfin manger tout en admirant le paysage puisque le bateau se dirigeait vers l’intérieur de la bai. Après le repas le bateau a continué à se promener un peu puis c’est arrêté au milieu des îles et nous sommes parti faire un tout en kayak. On a dû faire environ 45 minutes de Kayak, c’était vraiment sympa et ça nous a permis de voir les îles de plus près. En rentrant du kayak on était censé se baigner, mais l’eau était tellement sale et polluée que l’on n’a pas trop trop voulu et on s’est juste douché puis on est allé sur le toit du bateau pour prendre le goûter. Ils avaient préparé du vin chaud (vinaigre même pas bon) avec des pommes qui étaient gluantes, c’était bizarre. On est ensuite resté sur le toit du bateau pour profiter de la vue jusqu’au dîner. Après le dîner, on a essayé de regarder le dernier épisode de Game Of Thrones, en grands fans que nous sommes, mais bon, au milieu des rochers au Vietnam, il ne fallait pas s’attendre à un miracle, on n’a pas réussi.

Mardi matin on a été réveillé assez tôt, premièrement parce que le petit déjeuner était à 7h, mais surtout parce qu’il y avait un énorme orage juste au-dessus de nous. On a dû rejoindre la salle à manger sous la pluie, mais l’orage n’a finalement pas été si long que ça et à 8h c’était presque terminé. Heureusement pour nous d’ailleurs, car on avait une visite à 8h30 sur l’île de Catba d’une grotte. On a donc pris le plus petit bateau pour rejoindre l’île, et après une petite marche + 10 minutes de van + encore une petite marche on est rentré dans une petite crotte, pas particulièrement impressionnante dans laquelle on a pu voir 1 fossile wouhouuuu! Bon, ce n’était pas top quoi, vous l’aurez compris. On est ensuite reparti en direction du bateau pour le lunch. Avant de manger, nous avons cuisiné nous même nos propres nems, qui ont ensuite été servis au déjeuner. C’est assez amusant et honnêtement plutôt facile de faire des nems, je suis sûre d’être capable d’en refaire à la maison. Ensuite on a mangé notre dernier repas sur le bateau, pendant qu’on rentrait au port, en disant au revoir la Bai d’Halong. Dès l’arrivée au port, on a vu pour prendre un bus direction Minh Binh directement plutôt que de repasser par Hanoi pour aller à Ninh Binh, ce qui nous aurait fait perdre 2h. On a fini par trouver un bus, mais ça a pris bien plus longtemps que prévu.. On a mis 5h pour faire moins de 200km, voilà voilà, ce fut sympa comme première expérience de bus au Vietnam.. Enfin bref! Une fois arrivé à Ninh Binh, et d’ailleurs à Tam Qoc, car c’est réputé bien plus agréable que Ninh Binh, on a directement filé à l’hôtel, qu’on avait déjà booké la veille, on a dépacké nos affaires, pris une douche et regardé pour manger, parce qu’on commençait à avoir faim. Après de longues recherches, on a décidé de manger dans un restaurant qui s’appelait Bamboo bar, et qui s’est avéré assez chouette et assez cher. Le restaurant était tenu par un viet qui parlait français, et je pense parce que mes pommes de terre de mon plat étaient encore congelées (gênant quand même), le gérant nous a offert des shooters d’alcool de riz et d’alcool de riz fermenté. Et bien, ça pique! Ce n’est pas particulièrement mauvais, mais ça chauffe un peu quoi, c’est à tester absolument.

La collecte

Comme vous avez peut-être pu le remarquer, depuis quelques jours dans la partie à droite du blog il y a possibilité de participer à une collecte. Alors, pourquoi une collecte? Tout simplement parce que à mon retour en Europe, en surtout en Lettonie, j’ai l’intention de voyager beaucoup beaucoup, aller en Norvège, Suède, Finlande, République Chèque, Slovaquie, Hongrie, etc… Cette collecte a donc pour but de financer ou d’aider au financement de ces voyages.

Ce que je voudrais faire:

  • partir 2-3 semaines pour visiter l’Europe du Nord: prendre l’avion jusqu’en Norvège, puis visiter la Suède et Finlande et revenir par le bac en passant par l’Estonie.
  • Profiter des vols low cost de Ryan Air et Wizz Air (il y a sûrement d’autres compagnies que je ne connais pas) pour aller en : République Chèque, Slovaquie, Hongrie, Autriche.
  • Partir 1-2 semaines en Russie pour visiter Moscou et St Petersbourg (et pourquoi pas plus)
  • Eventuellement aller en Géorgie, Serbie, Israël et à Istanbul

Je sais que ça fait beaucoup de voyages, mais comme on va rester 9 mois en Lettonie, on aura le temps de voyager, et puis je veux aussi profiter du fait que je suis encore étudiante et que donc j’ai encore du temps pour voyager, car ça ne sera sûrement plus le cas quand je serais diplômée.

Je m’engage aussi personnellement à envoyer des cartes postales pendant mes voyages, à la seule condition bien sûr que vous m’envoyiez vos adresses, parce que sinon ça va être compliqué.

Et surtout, si vous participez à la cagnotte:

hbdcysz

Un week-end typique à Phnom Penh

Le week-end dernier, je suis restée à Phnom Penh pour profiter un peu de la ville et parce qu’il y avait plein de supers évènements auxquels je voulais aller.

Vendredi soir j’ai passé la soirée avec mes copains, c’était bien sympa. Samedi, je suis aller à Farm to Table, c’est une sorte de restaurant qui travaille avec des « coopératives » de paysans locaux et qui propose des supers plats. Il y avait en fait une sorte de marché de producteurs, avec des petites activités et un concert. Bon j’avoue on a fait du coloriage.. Mais on a aussi gouté des fruits très farfelus: un premier fruit qui ressemblait à un dragron fruit en plus gros, qui avait une texture un peu yaourt-crémeuse et un gout un peu laiteux, et un deuxième fruit qui ressemblait à une mangue brune et qui avait un gout qui je ne saurais pas trop décrire, un peu cannelle-sucre de canne mais pas trop sucré. On en a aussi profité pour gouter du super café fabriqué dans le Mondlkiri (région au Nord Est du Cambodge) et une sorte de boisson faite avec du Gingembre. On a aussi mangé là-bas, du coup.

Le soir après passé le début de soirée avec mes colocs on a rejoint d’autres copains puis on est allé au Reggae bar pour finir au Potoon (oui comme d’habitude, il va falloir changer ça d’ailleurs!).

Dimanche a été une journée assez calme, je suis allée bruncher chez Will’s, et ce n’était pas très bon pour être honnête, et après j’ai passé toute l’après-midi à la piscine au Tea House, qui est un hotel. Et le soir, après avoir mangé un plat bizarre thaï, on est aller se faire faire une petite pédicure, oui la vie au Cambodge c’est dur.

Quelques photos:

Trip to Singapore!

Ce week-end (long week-end), je suis allée à Singapour! C’était pour travailler mais j’en ai aussi profiter pour voir des copains qui vivent là-bas.

Je suis arrivée à Singapour mercredi soir vers 18h, j’ai bien sûr acheté une bouteille de vin à la douane, et j’ai filé direction chez mes copains qui m’ont hébergé pendant mon petit séjour. Il faut savoir que l’alcool à Singapour coûte extrêmement cher (20SGP la pinte, c’est très très très cher), donc mes copains étaient très contents que je ramène du vin. On a fait un petit festin Lou Gascougn et vin en arrivant du coup, pour fêter ça.

Le jeudi je suis partie travailler le matin au Impact Hub de Singapour (à Phnom Penh l’Open Space où je travaille fait parti du groupe Impact Hub), qui est différent de celui de Phnom Penh.  C’est beaucoup plus business, l’accueil a été un peu froid.  C’est dommage parce que Impact Hub doit être plus orienté Social, mais du coup je ne pense pas que ce soit le cas de l’Impact Hub de Singapour. Le midi j’ai mangé avec un copain dans un food court, trop rigolo, c’est enfait plein de petit restaurants (un peu comme des food trucks ou des street restaurant mais fixes du coup) et du coup il y avait beaucoup de choix, c’était top, j’ai pu manger un pad thaï. Ensuite j’ai rejoins mes boss dans le quartier plus « affaires » de Singapour, on a eu plusieurs rendez-vous. Après, vers 17h on est allé au fameux événement pour lequel j’étais venue. Cet événement avait pour but de promouvoir l’Investissement Social, avec une présentation, 4 speakers et après un petit buffet pour discuter avec les invités. C’était vraiment très chouette, j’ai rencontré beaucoup de monde, l’événement était vraiment très réussi, c’était génial! Ensuite mes boss m’ont emmenée manger dans Chinatown. C’était vraiment top.

Vendredi, comme j’avais beaucoup travaillé et que mes boss étaient contents de moi, ils m’ont donné mon jour off, et j’ai donc passé a peu près 60% de la journée à dormir parce que j’étais toujours malade et surtout j’étais très fatiguée.

Samedi, on a bronzé à la piscine et j’ai mangé avec un copain de KEDGE qui est en stage à Singapour. L’après-midi on a rejoins des copains à mes copains . En fait, ils avaient réussi à trouver une soirée sur une presqu’île de Singapour, Santosa, avec de la bonne musique et surtout : un Open Bar!! Donc on y est allé assez tôt,  on a retrouvé plein de copains aux copains de tout le monde (ça commence à faire beaucoup de copains tout ça dis donc!) et on a passé la soirée là-bas. C’était super sympa, je me suis bien amusée!

Dimanche je suis allée visiter un peu Singapour, je suis allée au Garden By the Bay (le truc avec les grands arbres design). Honnêtement j’ai été assez déçue, je m’attendais à quelque chose de plus impressionant, c’était sympa mais bon pas non plus ouffissime quoi. Ensuite j’ai voulu aller au Marina Bay Sands, l’énorme hôtel où le rooftop est quasiment un bateau, mais il s’est mis à pleuvoir beaucoup trop donc je suis passée dans les boutiques à côté et je suis rentrée.

Lundi, j’ai travaillé le matin et je suis partie un peu avant manger direction Chinatown pour voir le quartier de jour cette fois. J’ai mangé là-bas et j’ai acheté quelques souvenirs. Ensuite je suis passé voir Little India et j’ai pris le métro direction l’aéroport. Little India c’est un quartier super sympa, mais en fait le visiter c’est assez inutile, il y fait bon vivre. Le métro qui mène à l’aéroport est assez bizarre à partir de la 5 ou 6ème station avant l’aéroport on traverse que des résidences numérotées, il n’y a pas de boutiques, ça avait vraiment un côté très communiste-on entasse les gens qui ne m’a pas plus du tout! Enfin bref, ensuite j’ai gentiment pris mon avion direction Phnom Penh pour un retour à la maison! Je suis très contente d’avoir été à Singapour, c’était vraiment chouette mais j’étais aussi bien contente de rentrer chez moi.

Mes impressions sur Singapour: La ville est très sympa, ça fait un peu ville américaine du style New York mais bien plus verte et bien plus propre, j’ai beaucoup aimé. Par contre quelque chose qui m’a beaucoup gênée, c’est les règles. Il y a des règles pour tout: on ne traverse pas la route ailleurs que sur les passages piétons, on ne mange pas ni ne boit dans le métro (même de l’eau), tout est super cadré, c’est très bizarre. J’ai vraiment eu du mal avec ça, surtout que je venais de Phnom Penh, où il n’y a absolument aucune règle disons le clairement. J’ai aussi eu l’impression que du coup ça leur enlevait tout esprit d’initiative et d’originalité, je ne pourrais pas trop expliquer pourquoi mais j’ai vraiment eu ce sentiment là. Autre chose de vraiment gênant pour moi aussi, les taxes sur l’alcool, alors non je ne dis pas ça parce que étant jeune et étudiante je bois beaucoup, parce que d’abord ce n’est pas particulièrement le cas et surtout ça n’a rien à voir. Le fait que l’alcool soit aussi cher nuit, je pense, beaucoup à la vie sociale et à l’intégration, quand je vois mes copains et leurs copains ils ne se connaissent la plupart du temps que parce qu’ils travaillent ensemble, je trouve ça assez dommage finalement. Je sais que en Lettonie on a rencontré tous nos copains parce qu’on s’est croisé dans les bars, pareil aux USA, le fait de ne pas pouvoir sortir comme ça ce n’est pas très bon pour l’intégration. Bon après, globalement Singapour m’a beaucoup plu, la ville est très sympa, seul bémol: le prix des loyers et de l’alcool. Normalement je devrais revenir habiter à Singapour pour 1 mois en Avril ou Mai, on verra.

Quelques photos (pour l’instant que celles qui sont sur mon portable, j’en ai aussi sur mon appareil photo):

 Garden by the Bay

Chinatown

Little India

Autres photos de mon séjour